Langue Française

Mini entretien Otavio Ernesto Marchesini

The Society MI 2 Otavio

1. Quel est votre nom, d’où venez-vous, et depuis combien de temps êtes-vous membre de la ST ?

Je m'appelle Otavio Ernesto Marchesini. Je viens de Curitiba, une ville du Sud du Brésil. Je suis membre de la Société Théosophique depuis 2003.

2. Êtes-vous actif dans votre section/branche, et si oui, que faites-vous?

Ces dernières années, j'ai été un membre actif de la Société Théosophique. Au Brésil, la Société Théosophique est organisée en régions, l'une d'elles couvrant le Sud du Brésil. Je suis actuellement le coordinateur des activités entreprises par la Société Théosophique dans la région du Sud du Brésil. Cela inclut la planification et le déploiement des activités externes de la Société Théosophique, ainsi que le support du développement de nouvelles activités dans le Sud du Brésil, comme l'établissement de nouveaux Groupes d’Études et de nouvelles Branches. Je donne habituellement des conférences qui couvrent les thèmes principaux diffusés par la Société Théosophique, et, ainsi, j'ai eu l'occasion de faire des conférences dans plusieurs villes du Brésil. J'ai aussi dédié mon attention et mes efforts en tant que Conseiller National de la Société Théosophique au Brésil.

3. Comment avez-vous fait connaissance avec la Théosophie ou comment êtes-vous entré en contact avec la Société pour la première fois?

Les Bouddhistes disent souvent que « Maharaja » met quelques fois en mouvement la Roue de la Vie, générant ainsi des situations chaotiques dans la vie des gens. En 2003, j'ai traversé quelques expériences plutôt étranges, et la stabilité de ma vie a commencé à s'écrouler, touchant profondément ma vie professionnelle et conjugale. Dans ce contexte, j'ai été présenté à quelqu'un pour une consultation astrologique. Pendant la consultation, l'astrologue m'a beaucoup parlé de Mme Blavatsky et des thématiques théosophiques, ce dont je n'avais jamais entendu parler avant. A la fin de la consultation, il m'a dit qu'il allait lancer un cours d'introduction à la pensée théosophique à la Branche Théosophique de Curitiba, nommée « Branche Libertação », et que j'aimerais peut-être y assister. J'ai suivi ce cours et, dès le début, j'ai ressenti une connexion profonde à l'écoute des enseignements Théosophiques. Je me suis senti frissonner à l'écoute de ces concepts.C'était comme si je me réveillais après un sommeil léthargique, comme un éveil aux choses qui avaient déjà été abordées avant, mais qui étaient restées endormies au long des années vécues dans le mode de vie occidental habituel. J'ai demandé à devenir membre et j'ai commencé à travailler dans la Société Théosophique dès que j'ai eu l'opportunité de la connaître.

4. Que signifie, pour vous, la Théosophie?

Il est assez difficile de conceptualiser quelque chose qui dépasse le langage, qui est au-delà des sens et même de la pensée. Dans tous les cas, ils disent qu'au-delà des limites intellectuelles de l'humanité, il existe quelque chose qui peut être perçu par tous ceux qui cherchent à comprendre le Mystère qui réside au cœur de l'Univers. Il y a ceux qui disent qu'afin de percevoir et de sentir l'Être qui Est, nous devons mettre de côté les vaines tentatives consistant à affirmer ce que nous pensons être. Si nous oublions nos particularités, nous pouvons peut-être percevoir la Théosophie et découvrir qui nous sommes réellement. Je ne considère pas la Théosophie comme « quelque chose », mais plutôt comme un « état ». Un état de pure perception de la Réalité qui transcende la forme, le temps, l'espace ; une perception de l'Un qui sous-tend la myriade des expressions du Soi.La Sagesse Divine « est », sans qu'elle en ait le besoin, ce qui nous donne la pleine capacité de découvrir la Vie et d'être la Vie. Sa perception nécessite une transformation naturelle de la structure transcendantale de l'être en l'Être, relayant ainsi cette incompréhensible Paix depuis le centre de l'Un vers les Plans du Cosmos.

5. Quel est votre livre théosophique favori, et pourquoi?

Plusieurs livres de théosophie m'ont inspiré tout au long de ces dernières années. La Doctrine Secrète et les Lettres des Mahatmas à A.P. Sinnett contiennent une source de sagesse de valeur incommensurable, leurs contenus indiquant une source particulièrement importante. Le contact avec une telle littérature amène un élargissement de la perception de la vie et du vivant. Dans mes premières lectures, deux auteurs m'ont particulièrement inspiré : I.K. Taimni avec L'Homme, Dieu et l'Univers, et Norman Pearson avec L'Espace, le Temps et le Soi. Cependant, mon livre de Théosophie favori, qui a été mon livre de chevet pendant des années, est La Voix du Silence. Cela me vient naturellement et immédiatement. La Voix du Silence n'est pas un livre ordinaire, ni un livre « d'étude », il recèle plutôt une présentation non linéaire, ornée par une poésie qui nous connecte avec le Sublime. La Voix du Silence se présente comme un livre qui nous invite constamment à ne pas le lire, mais à méditer à son propos. Il nous pousse à développer une faculté qui dépasse l'intellect et atteint l'intuition. Il touche le cœur et appelle, depuis l'inaudible, le son, la vacuité, le rien, l'Âme Humaine, notre éveil !

6. Quel est, selon vous, le plus important des challenges auquel la ST doit faire face en ce moment?

De nos jours, les gens ont perdu la notion du Sacré dans leurs esprits de perception. Les avancées techniques et scientifiques traduisent le monde invisible et impondérable par le biais d' un curieux pragmatisme, au point de nous donner une arrogance et une compréhension phlegmatique de la vie et de son environnement. Il me semble que ceci a généré une certaine froideur chez l'être humain d'aujourd'hui. Si, d'un côté, ceci a conduit à une meilleure perception de ce que nous sommes et où nous sommes, de l'autre côté, ce pragmatisme a déclenché un grand déni et une fermeture à tout ce qui se trouve au-delà de nos capacités de perception. Donc, dans un monde recouvert de telles ombres, le challenge de la Société Théosophique est de persister dans la diffusion de ce qui est au-delà des mots. Elle doit rester fidèle à son but fondamental et le mettre en œuvre parmi cette humanité qui côtoie l'invisible, dépourvue du Sacré. Un aveugle qui comprend qu'il est incapable de voir est plus proche de la vue qu'un aveugle qui croit qu'il voit. Il me semble que le travail actuel de la Société Théosophique se situe dans un monde qui croit de plus en plus être capable de voir, étant incapable de percevoir les limites de sa vue, même après avoir atteint le monde au-delà de l'atome.

7. Y-a-t-il quoi que ce soit que vous souhaiteriez pour le futur du Mouvement Théosophique?

La Fraternité reste un idéal à concrétiser dans un monde qui adule les incroyables avancées technologiques et ses effets remarquables sur l'évolution des systèmes de sociétés – fruit des rencontres culturelles dans un monde global qui cherche à rendre plus digne les modes de vie. Le monde est encore empli de compétition, d'ignorance et d'inégalités. Le premier et plus important but initié par la Société Théosophique, le formation d'un noyau de Fraternité Universelle pour l'Humanité, me semble sans aucun doute la force motrice des activités de la Société Théosophique au 21ème siècle. Percevoir la fraternité au travers des liens invisibles qui nous unissent tous, et encourager les gens à la vivre, même au milieu de l'intolérance, l'exclusion, l'oppression, est la grande contribution de la Société Théosophique au monde. Puisse ce don être conserver vivant, transparent, comme une source d'eau pure, pour ceux qui le cherchent, et comme nourriture régénérative pour tous ceux qui viennent à la rencontre du Soi, que ce soit maintenant ou demain ou bien dans les jours qui suivront. J'émets constamment les vœux que le mouvement théosophique dure au travers de théosophes imprégnés des principes les plus précieux qui sont la base de la Société Théosophique.

Note de l’éditeur:

Les opinions et les idées exprimées dans les mini-interviews sont exclusivement celles des personnes interviewées. Elles ne représentent pas obligatoirement les idées et les opinions des éditeurs de Theosophy Forward. Le contenu des réponses des personnes interviewées n’est pas revu. Certains contributeurs fournissent de courtes réponses aux questions, là ou d’autres élaborent plus longuement sur les thèmes.

Link to English version :

http://www.theosophyforward.com/articles/the-society/2092-mini-interviews-otavio-ernesto-marchesini

 

 

Text Size

Paypal Donate Button Image

Subscribe to our newsletter

Email address
Confirm your email address

Who's Online

We have 174 guests and no members online

TS-Adyar website banner 150

EUROPEAN SCHOOL OF THEOSOPHY 2021 Logo

itc-tf-default

TS Point Loma/Blavatsky House

Vidya Magazine

TheosophyWikiLogoRightPixels