Langue Française

Le Grand Éveil contre la Grande Réinitialisation -- Antidotes au Totalitarisme, à la Tyrannie et à la Peur

Paul Barker – Angleterre   

LESP PB Theosophy PB 2

L’auteur

Les prédictions d'un totalitarisme mondial imminent sont rejetées avec désinvolture par beaucoup simplement comme des "théories du complot" (une phrase à la formulation fourbe inventée à l'origine par le FBI américain). D'autres considèrent cette soi-disant Grande Réinitialisation comme un Nouvel Ordre Mondial dystopique avec une population décimée par la guerre, la maladie et la famine. Ceci, préviennent-ils, est un monde de techno-capitalisme mondial, d'identités numériques, d'une société sans argent, de vaccinations obligatoires et d'un système de protection sociale de style communiste. Ils affirment que cela signifiera la fin de l'unité familiale traditionnelle, les enfants étant retirés à leurs parents pour être endoctrinés par l'État. Il n'y aura pas de religion au-delà de l'adoration du pouvoir de l'État. Les aliments sains seront remplacés par la consommation d'insectes, d'aliments génétiquement modifiés et de produits synthétiques cultivés en laboratoire. Surtout, il y aura un contrôle par ‘l'œil qui voit tout’ de l'intelligence artificielle -

                                                                                                                                             1984 de George Orwell, devenu réalité

Cela paraît vraiment démoniaque. Mais y a-t-il une vérité dans tout cela ? Et si oui, comment peut-elle être contrecarrée ?

Le psychologue pionnier Carl Jung a déclaré que la plus grande menace pour l'humanité est notre incapacité à faire face aux forces de notre propre psychisme. La plus dangereuse de toutes les épidémies psychiques est la psychose de masse. Il s'agit d'une épidémie de folie qui survient lorsqu'une grande partie d'une société perd le contact avec la réalité et sombre dans des délires qui se propagent comme une contagion.

Jung a noté que les individus qui composaient la société ainsi contaminée sont devenus « moralement et spirituellement inférieurs », devenant plus déraisonnables et irresponsables, plus émotifs, erratiques et peu fiables. Et, pire que tout, ils commettent des crimes en tant que groupe contaminé par la folie (ce qu’ils ne pourraient faire qu'en tant qu'individus isolés).

Le professeur de psychologie Ervin Staub a noté que lorsqu'une majorité de la population préconise l'application de la conformité par le gouvernement, la société se positionne sur ce qu'il a appelé un « continuum de destruction » dans lequel la majorité rationalise son soutien aux mesures autoritaires en diabolisant ceux qui ne s’y conforment pas. Cela conduit à des mesures gouvernementales de plus en plus sévères et à une dévalorisation accrue des victimes. Les gens supposent que les victimes ont mérité leur souffrance par leurs actions ou leur caractère. Cela conduit à la recherche massive de boucs émissaires, à l'emprisonnement et au meurtre.

Selon le médecin américain Alexander Lowan, deux facteurs sont importants dans une dépression psychotique :

(1) un ego faible et peu sûr de lui, et

(2) un flot de sentiments et d'émotions négatives qui ne peuvent pas être intégrés par l'ego.

Nous avons besoin que la société soit composée d'individus autonomes, résilients et forts intérieurement. Sinon, il existe un potentiel d'illusion de masse qui, dans le passé, a conduit au meurtre des sorcières, à l’holocauste des Juifs ou à la récente désignation, comme boucs émissaires, de personnes en parfaite santé lors de la soi-disant pandémie de Covid-19.

Il y a des forces mentales extrêmement primitives et irrationnelles à l'œuvre en chacun de nous qui sont généralement habillées d’une forme de raison, qui peuvent se manifester dans le comportement des gens normaux lorsqu'ils font face à une menace ou à du stress.

Plus de gens doivent agir avec un courage moral et la volonté de prendre des risques afin de défier les ordres immoraux, de rejeter le contrôle gouvernemental autoritaire et de défendre les valeurs en voie de disparition de la vérité, de la liberté et de la justice, affirme Rushworth Kidder dans Age of Conformity.

Il est important de dénoncer l'idée que le totalitarisme peut être vaincu par la complaisance - une réponse lâche et ignorante qui enhardit les régimes totalitaires. Hannah Arendt écrit dans The Origins of Totalitarianism : « La complaisance est la nourriture du totalitarisme – elle ne sera jamais le chemin du retour vers une certaine forme de normalité ». Nous avons besoin de non-conformité et de la construction d'une société parallèle embrassant les besoins authentiques des personnes réelles.

Cependant, le scientifique français Gustave Le Bon affirme que les masses n'ont jamais eu soif de vérité. Elles se détournent des évidences qui ne sont pas confortables. Celui qui peut les séduire par des illusions est facilement leur maître. Mark Twain a souligné: "La vérité n'a aucun poids contre un imbécile déterminé à croire un mensonge". Et le psychologue Stanley Milgram a déclaré qu'environ 80 % des gens n'ont pas les ressources morales et psychologiques pour défier un ordre autoritaire.

Au cours des deux ou trois dernières années, nous avons vu relativement peu de voix isolées prêtes à s'opposer au diktat du gouvernement. Les campagnes récentes évoquaient l'approche « des autres » adoptée dans la persécution nazie des Juifs dans les années 1930, et dans les purges staliniennes et maoïstes contre les dissidents et les intellectuels.

Voltaire a observé que ceux qui peuvent vous faire croire à des absurdités peuvent vous faire commettre des atrocités. Pour éviter d'être un individu qui peut être convaincu par des absurdités, il faut devenir un chercheur actif de la vérité plutôt qu’un récepteur de propagande trop commun. Une étape active pour devenir un chercheur actif de la vérité est la prise de conscience que lors de l'évaluation des affirmations des personnes au pouvoir, le scepticisme est vital.

La manière générale dont les élites dirigeantes obtiennent le contrôle est appelée le meurtre de l'esprit. Amener une population au meurtre de l’esprit commence par semer la peur. Lorsqu'un individu est inondé d'émotions négatives telles que la peur ou l'anxiété, il peut devenir sensible aux illusions de folie.

Les menaces, réelles ou imaginaires, peuvent être utilisées pour instiller la peur, mais une technique particulièrement efficace consiste à utiliser des vagues de terreur dans lesquelles des périodes de peur sont échelonnées avec des périodes de calme - mais chaque période de calme est suivie d'une période plus intense de peur fabriquée.

Jamais auparavant dans l'histoire des moyens aussi efficaces pour manipuler une société dans la psychose du totalitarisme n'ont existé - télévision, Internet, médias sociaux, téléphones intelligents en conjonction avec des algorithmes qui censurent rapidement le flux d'informations.

Mais il y a d'autres mesures que les totalitaires peuvent prendre pour augmenter la psychose de masse - en isolant les victimes et en perturbant les interactions sociales normales. Les gens deviennent alors beaucoup plus sensibles aux délires. Les réflexes conditionnés peuvent être développés plus facilement dans un endroit au calme.

Un flux incessant de propagande transforme les esprits autrefois capables de pensée rationnelle en théâtres de forces irrationnelles et avec le chaos environnant, au sein d’elles-mêmes les masses aspirent à un retour à un monde plus ordonné. Les prétendus totalitaires peuvent maintenant franchir le pas décisif : ils peuvent offrir une issue et un retour à l'ordre dans un monde qui semble aller rapidement dans la direction opposée.

Mais tout cela a un prix, à savoir que les masses doivent renoncer à leurs libertés et céder le contrôle de tous les aspects de leur vie à l'élite dirigeante. Ils doivent renoncer à leur capacité d'être des individus autonomes, responsables de leur propre vie, et devenir des sujets soumis et obéissants. La raison et la décence commune ne sont plus possibles.

La question est alors de savoir comment contrer les facteurs de déstabilisation du tissu social alors que de nombreuses institutions sont corrompues et que les hommes politiques sont détachés de la réalité ? Il existe des remèdes. Cependant, cela nécessite de nombreuses approches différentes de la part de nombreuses personnes différentes.

Les informations contre la propagande doivent être diffusées aussi loin et aussi largement que possible. La vérité est plus puissante que la fiction et les faussetés colportées par les dirigeants totalitaires potentiels et leur succès dépend donc en partie de leur capacité à censurer la libre circulation de l'information. Comme l'explique le professeur néerlandais/américain de psychiatrie, le Dr Joost Meerloo : « Nous devons apprendre à traiter les démagogues et les aspirants dictateurs parmi nous avec l'arme du ridicule. Le démagogue lui-même est presque incapable d'humour d'aucune sorte, et si nous le traitons avec humour, il commencera à s'effondrer ».

Et il y a aussi l'approche spirituelle. Dans Civilization in Transition, Jung a suggéré que pour restaurer la raison dans un monde insensé, la première étape consiste à mettre de l'ordre dans nos propres esprits et à vivre d'une manière qui inspire les autres à suivre. Notre époque réclame la Personnalité Rédemptrice, celle qui peut s'émanciper de l'emprise de la psychose collective et sauver au moins sa propre âme. Il allume une lueur d'espoir pour les autres, proclamant qu'ici au moins il y a une personne qui a réussi à s'extirper de l'assimilation totale avec la psyché de groupe.

La crise imminente va présenter d'énormes difficultés et défis à l'humanité. Jung a souligné que les difficultés sont inévitables et que ce qui est intéressant n'est pas facile à réaliser. Car lorsque nous acceptons que la vie est dure (et que nous confrontons notre moi "d'ombre"), nous réaliserons également que ce n'est qu'à travers une personnalité forte que nous avons une chance de vivre une vie utile. En plus de devenir plus conscient de notre moi d'ombre, un autre aspect intégral de l'approche de Jung était que chaque individu découvre son rôle en tant qu'acteur dans le drame divin de la vie.

Les prochaines années présentent une opportunité pour ce qu'on appelle le Grand Réveil. Cela amènera les gens à trouver un moyen de justifier leur existence non pas en termes matériels mais de manière plus significative, comme la promotion des valeurs de justice, de liberté ou de service communautaire. De nombreux individus seront mis au défi de quitter la couche superficielle et superficielle de leur psychisme, comme l'a décrit Nietzsche, et de descendre plus profondément dans les profondeurs de leur psychisme.

Peut-être que la Société Théosophique peut jouer un rôle important en continuant à former un noyau de la fraternité de l'humanité (le premier objet de l'organisation) et en promouvant activement le type de changement spirituel qui deviendra de plus en plus important à mesure que les valeurs et l'environnement physique changeront.

Le Mahatma Gandhi a dit :

«Quand je désespère, je me souviens que tout au long de l'histoire, la voie de la vérité et de l'amour a toujours gagné. Il y a eu des tyrans et des meurtriers, et pendant un temps ils peuvent sembler invincibles, mais à la fin, ils tombent toujours . Pensez-y – toujours ».

Cet article a également été publié dans Esoterica, le journal de la Société Théosophique en Angleterre.

Pour lire Esoterica cliquez ICI

L'auteur souhaite partager avec les lecteurs qu'il a été influencé par les vidéos en ligne de « l'Académie des idées ».Pour les références cliquez ICI

Lini to English version: https://www.theosophyforward.com/articles/theosophy/3224-he-great-awakening-versus-the-great-re-set-antidotes-to-totalitarianism-tyranny-and-fear

Text Size

Paypal Donate Button Image

Subscribe to our newsletter

Email address
Confirm your email address

Who's Online

We have 187 guests and no members online

TS-Adyar website banner 150

itc-tf-default

Vidya Magazine

TheosophyWikiLogoRightPixels