Langue Française

Éditorial – Un noyau est-il élitiste ?

Jan Nicolaas Kind – Brésil

Une discussion est en cours sur le premier objet de la Société Théosophique, à propos du mot noyau. Dans ce contexte, il nous faut lire « un » noyau. Élitiste, dans le titre de cet éditorial, est un adjectif et cela pourrait indiquer que référence est faite à une élite, et par conséquent, amener de la confusion. Pour parvenir à la compréhension appropriée d'un mot, il est toujours utile d'explorer sa signification ; quelquefois, il peut avoir un ensemble d'interprétations antagonistes. Les langues sont dynamiques et la signification d'un mot peut changer dans le temps. Observons le mot élite.

ELITE :

1.    Version aristocratique : Élite (du français élite de la fin du 18ème siècle), est un mot qui provient du latin eligere (« choisir, élire »). Utilisé en politique et en sociologie pour désigner un petit groupe de gens puissants qui contrôlent un montant disproportionné de biens, de privilèges ou de pouvoirs politiques dans une société.

2.    Version libérale, selon les sociologues et les anthropologues modernes. Les élites (pluriel) dans une société ou un groupe, sont capables des plus hautes performances dans leurs champs particuliers, grâce à leur développements intellectuels et psychologiques, leurs capacités, et leur volonté de partage de la connaissance et des savoir-faire.

Le mot élite est aussi utilisé dans le jargon militaire : les troupes d'élite. Bien que nous devrions nous opposer à l'utilisation de toute force militaire, il a ici une signification positive. Les troupes d'élite sont souvent appelées pour combattre le terrorisme ou bien pour aider dans les cas de désastres naturels. En science et dans le domaine de l'éducation aussi, le mot élite relève de l'interprétation n°2. Par exemple, le gouvernement de l'état de Queensland, en Australie, a développé un Programme pour une Science Élitiste, et, sur son site web, on peut lire ce qui suit:

« Le gouvernement de Queensland est engagé à fournir une éducation de classe mondiale qui soutient l'excellence, qui encourage l'innovation et célèbre la diversité. La recherche et l'innovation avancées dans l'éducation et la pratique scientifique dans les écoles gouvernementales du Queensland sont cruciales afin de doter les étudiants de la connaissance et des savoir-faire scientifiques en vue d'une croissance économique future. » https://eqi.com.au/study-options/study-tours/elite-science

Même si le mot élite, quand il est utilisé comme mentionné dans son acception n°1, peut laisser une impression de distorsion, d'être caduc et de ne plus être applicable, si l'on prend en considération le fait que tous les mots que nous utilisons, que ce soit à l'écrit ou bien à l'oral, ne peuvent jamais définir une idée précisément et contiennent des limitations, nous ne devrions pas avoir peur du mot en tant que tel.

Comment des Théosophes célèbres considèrent-ils le mot noyau ?

Joy Mills :

La Lettre n°10 (Lettres des Maîtres) insiste de nouveau sur l'objectif essentiel de réunir une vraie fraternité, que KH définit comme une « association d'affinités faites de polarités et de forces magnétiques puissantes, tout en étant différentes, centrées autour d'une idée dominante. » Une telle définition indique qu'il peut y avoir des différences de vue, et même de fortes opinions dans un groupe, mais quand une harmonie intérieure, « magnétique », une profonde affinité les uns pour les autres est présente, alors une vraie fraternité existe. »

Extrait de : Reflections of an Angeless Wisdom, p. 14

 Joy Mills :

“Les membres de la Société ont de la difficulté à former un noyau (qui signifie avec certitude un centre vivant) de véritable fraternité (les mots en italique, ainsi que les caractères gras sont de l'éditeur)
Jusqu'où nous sommes-nous engagés à former un vrai noyau de fraternité ?

Extrait de : Une Véritable Aventure p. 224-225

V. Wallis Slater :

«  En tant que noyau de Fraternité Universelle de l'Humanité, la Société est une expérience sur le fait d'être amical et coopératif sans un ensemble de dogmes approuvés à propos de la pensée et du comportement. »

Extrait de : The Theosophical Journal, Mai-Juin 1963

John Coats, ancien Président International de la ST-Adyar :

« Qu'est-ce qu'un noyau de Fraternité ? La pratique de la fraternité implique que nos plus hauts principes soient activés dans notre vie, les principes de compassion, de justice, de courtoisie, de considération pour les sentiments des autres, ainsi qu'une attention constante sur ce que nous faisons aux gens qui nous entourent. La puissance et l'utilité de notre organisation dépendent de cette compréhension d'une fraternité différenciée. Elles dépendent de notre capacité à coopérer, de notre compréhension de la Loi. Sans ceci, le noyau ne peut pas fonctionner ; il ne peut ni attirer ni transmettre. »

Extrait de : The Theosophist, Avril 1974

Hugh Shearman :

« Le premier objet est de 'Former un noyau de la Fraternité Universelle de l'Humanité, sans distinction de race, credo, sexe, caste ou couleur'. C'est clairement le plus important. C'est le seul qui demande une croyance arrêtée de la part des membres, car il affirme qu'il existe une fraternité universelle de l'humanité. A partir de ça, quand nous adhérons, nous nous engageons à participer à la formation d'un noyau. Notre succès, en tant que Société, ou Branche, ou Loge de la Société, dépend de la complétude et de l'adéquation avec lesquelles nous réalisons cette entreprise. »
Extrait de : The Theosophist, Novembre 1960

Ed Abdill :

«  Au cœur de l'univers réside l'unité ultime de tout. Ceux qui dans la Société Théosophique ressentent, même faiblement, cette unité, sont en train de former un noyau de la Fraternité Universelle de l'Humanité. Ceux qui la perçoivent travaillent passionnément pour aider leurs voisins à la ressentir. »

Extrait de : Quest Magazine, Septembre-Octobre 2008

Annie Besant :

« Nous parlons d'un noyau ; pas même le noyau, mais seulement un noyau de Fraternité universelle ; car, tout comme le noyau d'une cellule est ce par quoi les forces de vie se manifestent, de la même manière, les forces de vie qui construisent cette grande Fraternité cherchent à se manifester au travers de la Société Théosophique, et chaque personne qui vient parmi nous est ajoutée au noyau. »

Extrait de : Theosophy and the Theosophical Society

W.Q. Judge :

« La structure complexe que nous appelons « l'Homme » est faite d'un tas de « Vies » pratiquement innombrables . Chaque cellule microscopique dont sont composés les tissus, mais aussi les molécules et les atomes qui composent ces cellules, sont imprégnés de l'essence de la « Vie Une ». Toutes les soi-disant cellules organiques sont connues pour avoir un noyau, un centre de matière plus sensible ou plus fine. »

Extrait de : Echoes of the Orient 1:213

H.P. Blavatsky :
« La Société n'est ni un organisme religieux, ni un organisme sectaire, mais simplement un noyau d'hommes dévoués à la recherche de la vérité, quel que soit l'endroit d'où elle provient. »

Extrait de : Collected Writings, Volume 11, Page 330

H.P. Blavatsky :

« La multiplication des centres locaux devrait être une préoccupation prioritaire dans vos esprits, et chaque homme devrait s'évertuer à être un centre de travail intérieur. Quand son développement intérieur a atteint un certain point, il attirera naturellement sous la même influence ceux avec qui il est en contact ; un noyau se formera, un cercle que d'autres personnes rejoindront, pour former un centre à partir duquel l'information et l'influence spirituelles irradieront, et vers qui de hautes influences seront dirigées. »

Extrait de : Five Messages to American Theosophists

W.Q. Judge :

« Cette Société est le petit germe d'un noyau pour une véritable Fraternité extérieure. Si nous travaillons correctement, le jour arrivera où nous aurons accompli notre objectif et former le noyau. Si nous avions cinq cent membres dans la Société qui s'aiment les uns les autres du fond du cœur, sans critiques ni condamnations, et tous alignés vers un but avec une croyance, nous pourrions balayer le monde entier avec nos pensées. Et c'est notre travail pour le futur, un travail que les Maîtres en qui tant d'entre-nous croient fermement, ont tracé pour nous. »

Extrait de : Promulgation of Theosophy (Cet extrait provient d'une conférence donnée par William Judge à Londres, lors de cloture de la Convention Européenne de la ST, le 15 Juillet 1892)

W.Q. Judge, faisant référence à une conversation qu'il avait eu avec HPB :

Une fois, à Londres, je lui ai posé la question de savoir quelles étaient les chances d'attirer les gens dans la Société au regard de l'énorme disproportion entre le nombre de membres et les millions de personnes en Europe et en Amérique qui n'en avaient pas connaissance ou que cela n'intéressait pas. S'adossant au dossier de la chaise dans laquelle elle était assise devant son bureau, elle dit :

« Quand on se rappelle et que l'on regarde en 1875 et après, période pendant laquelle on ne pouvait trouver aucune personne intéressée pour nos idées, et que l'on regarde maintenant l'influence et la diffusion large des idées théosophiques, quelle que soit leur appellation – ce n'est pas si mal. Nous ne travaillons pas uniquement pour que les gens se reconnaissent comme des Théosophes, mais pour que les doctrines que nous chérissons puissent affecter et faire s'élever l'état d'esprit de ce siècle dans sa totalité. Ceci peut être accompli par un petit groupe de gens sérieux, qui travaille sans attente d'une rétribution humaine, ni reconnaissance terrestre, mais qui, avec le support et l'aide d'une croyance en cette Fraternité Universelle dont nos Maîtres font partie, travaille régulièrement, avec foi, à la compréhension et la publication des doctrines de la vie et du devoir qui nous ont été transmises depuis des temps immémoriaux. N'hésitez pas plus longtemps, car quelques personnes dévouées vont travailler pour conserver le noyau en existence. On ne vous a pas demandé de fonder et de réaliser une Fraternité Universelle, mais de former le noyau pour elle ; car l'accumulation ne peut commencer que quand le noyau est formé, pour ensuite s'achever dans les années futures, aussi loin soit-elles, avec la formation de cet ensemble que nous envisageons. » (les italiques, soulignements et caractères gras sont de l'éditeur).

Extrait de : Yours till Death and after, HPB – Publié dans le magazine Sunrise, Août-Septembre 1985

En résumé :

Même si nous devions considérer que la connexion d'un noyau avec une élite peut mener à des compréhensions erronées, il est apparent que ceux qui sont actifs dans le Mouvement Théosophique, en tant que véritables altruistes, sont une élite dans l'interprétation libérale (#2).Les Théosophes actifs comme travailleurs pour la cause, sont plus sensibles à la Vie Une et cette notion implique engagement et responsabilité. Par conséquent le choix d'appartenir à un quelconque groupe Théosophique ne peut pas être pris à la légère. La Fraternité est un fait de base dans la nature, dont l'humanité s'est écarté ; elle s'est égarée.
Quand H.P.B. dit à William Judge qu'il n'a pas été mandaté pour fonder et réaliser une Fraternité Universelle, mais pour former le noyau de celle-ci, (voir la citation ci-dessus), elle fait sans aucun doute référence à un groupe vivant et homogène de travailleurs, appelez-le une cellule si vous voulez, pas obligatoirement quantitativement importante, mais toujours dévoués à donner à la Théosophie sa place dans le monde, afin que l'humanité puisse bénéficier de ce qu'elle a à offrir.

Un noyau est faible ou fort selon la profondeur avec laquelle les engagements sont pris et tenus. Au travers de la cellule, ou bien du noyau, et de ses activités, un jour peut-être pourrions-nous retourner à cette Fraternité Universelle dont nous nous sommes éloignés. N'est-il pas temps de revenir à la maison à nouveau ?

Link to English version:

http://www.theosophyforward.com/articles/the-society/1947-editorial-is-a-nucleus-elitist

Text Size

Subscribe to our newsletter

Email address
Confirm your email address

Who's Online

We have 139 guests and no members online

TS-Adyar website banner 150

itc-tf-default

TS Point Loma/Blavatsky House

Vidya Magazine

TheosophyWikiLogoRightPixels

Donate

If you enjoy reading Theosophy Forward, you could help the magazine by considering a monetary contribution.