Langue Française

Éditorial – Comment pratiquez-vous la Théosophie ?

Jan Nicolaas Kind – Brésil

Comment … ?

On oublie souvent que la Théosophie est un système de pensée conçu spécialement pour que nous soyons conscients que la seule raison valide de notre existence sur ce marbre bleu appelé Terre, est de servir et d'aider les autres. Dans cette jungle matérialiste qu'est la nôtre, tout tourne autour de la victoire, nos pays d'abord, nous contre les autres, ce qui génère une accélération de la pensée séparative. Dans ce contexte, je perçois rarement que beaucoup d'acteurs dans nos cercles soient préoccupés à propos de la raison d'être de la ST ou bien même de la Théosophie. Ils disent qu'il y a 120-130 ans, la ST avait quelque chose de spécial ou de 'nouveau' à partager avec le monde, mais que maintenant, tout est différent. Il y a tellement d'organisations 'spirituelles' qui ont continué à répandre ce qui a rendu la ST si unique il y a plusieurs décennies. Cette position est assez incorrecte, et elle démontre que beaucoup n'ont peut-être pas complètement compris à quoi servent la Théosophie et ses véhicules aujourd'hui et à notre époque.

L'état du monde autour de nous est sombre, et alors que nous sommes supposés vivre en s'abritant les uns les autres, la communion avec autrui est perturbée au-delà de tout espoir, sous la menace et recouverte par l'ignorance et l'avidité. Les systèmes éducatifs développés durant les 50 à 80 dernières années sont uniquement centrés sur la transformation des jeunes citoyens du monde en de violents concurrents cherchant à atteindre, comme buts ultimes dans la vie, de l'argent, plus d'argent, une stature, et le dernier smart-phone. Le monde, qui est en train de se transformer rapidement en un village global, est rempli de millions d'individus enchaînés aux fers du matérialisme.

La vérité et la décence ont fait place aux faits alternatifs et à la vulgarité, les systèmes existants, ainsi que leurs collaborateurs infatigables sont là, faisant de leur mieux pour emmener le train qui roule à grande vitesse, nulle part. Les théosophes qui 'ont des doutes' feraient mieux de réaliser que s'il a jamais existé un moment pour un mouvement théosophique ou bien, si vous le voulez, pour la Théosophie, c'est bien maintenant, à cet instant présent.

Pour illustrer ce qui vient d'être dit et en indiquant où est notre responsabilité, dans un article intitulé Keepers and Sharers of the Ageless Wisdom, et publié dans Theosophy Forward, Victor Peñaranda, des Philippines, a écrit :
«  La Théosophie incarne à la fois les expressions anciennes et modernes de la Sagesse Éternelle, et a été confiée en héritage aux théosophes pour être préservée et disséminée. Ce corpus de connaissance peut être archivée dans la réalité virtuelle et la mémoire humaine ; il est accessible afin d'être interprété, et il peut servir comme plan de route. En participant à cette fonction, les théosophes sont devenus les 'Gardiens de la Sagesse Éternelle' quel que soit le contexte social ou bien les conditions politiques dans lesquels ils peuvent se trouver. »

En vérité, les théosophes ne sont pas les uniques 'Gardiens'. D'autres chercheurs y contribuent aussi certainement, mais il est généralement accepté que nous, en tant que noyau de la Fraternité, devons être le phare dans l'obscurité et que, par le biais du service inconditionnel envers le monde, nous pouvons apporter l'harmonie à une humanité divisée.

Pour accomplir juste cela, nous devrions nous souvenir journellement de la signification de la Théosophie pour nous, ce que nous en avons tiré, et comment nous pouvons la mettre en application à chaque instant de chaque jour. L'appliquer afin que nous puissions rester fermes face à l'injustice, et être prêts pour inspirer et unifier un monde divisé, en comprenant que nous sommes tous reliés avec la Sagesse Éternelle.
Voici quelques étapes pratiques et faciles à suivre, sous la forme d'un simple manuel pour ceux qui veulent PRATIQUER la Théosophie.

« Le théosophe est celui qui pratique la Théosophie, pas celui qui pense, qui étudie, qui ressent, mais celui qui fait. »

H.P. Blavatsky

------

Comment pratiquer la Théosophie ?

Un manuel en dix étapes pour ceux qui veulent mettre en œuvre la théosophie dans leur vie quotidienne

1. Comment vivre la Théosophie ?

Comme point de départ, regardez les propositions fondamentales : le Principe Illimité, les Cycles et la Croissance (évolution).
Utilisez ces idées comme une hypothèse pour le monde tel que vous le percevez. Par exemple, comment voyez-vous l'action des cycles dans le monde qui vous entoure et dans votre vie propre ?
La capacité de percevoir la marche des cycles est un processus progressif. Cela va de pair avec l'approfondissement de la compréhension de la Théosophie, ce qui peut prendre plusieurs années, voire plusieurs vies.

2. Comment reconnaître les principes théosophiques de base que sont les cycles et le karma ?

Les cycles font référence à l'apparition et la disparition des univers, des mondes, etc. Le principe de base de toute la manifestation, que ce soit les univers, les mondes ou bien les êtres, est l'Harmonie. C'est la Loi de Karma, la loi de la cause et de l'effet, qui travaille en permanence pour restaurer l'Harmonie. Pouvez-vous percevoir comment le principe théosophique des cycles est relié à la Loi du Karma ?
Identifiez les activités de la loi des cycles :
Soyez calme, surveillez vos pensées et voyez comment elles reviennent de manière cyclique. Ceci est valable pour tout dans la nature, dans les civilisations, etc. Observez votre vie comme un lien reliant les vies passées et futures et comme une expression de la loi des causes et des effets.

(Shîla, la clef de l'Harmonie en parole et en action)

3. La prise en considération des conséquences découlant de ces principes fondamentaux

Commencer avec la réincarnation et le karma. (le passé)

Tout ce qui vous arrive est le résultat du passé. Soyez satisfait de votre sort actuel et travaillez à construire et à entreprendre à partir de là.
La Loi de Karma, encourageante pour tous les êtres, enseigne que la compassion englobe et mène à l'Harmonie universelle. En se concentrant sur cette loi, vous deviendrez un partenaire de la Nature.
Soyez conscient du fait que tout ce que l'on fait n'a pas seulement un effet sur soi-même, mais aussi sur l'ensemble du monde. L'humanité, globalement, est responsable de l'état du monde et chaque individu, en en faisant partie, en est coresponsable.

(Virâga, l'indifférence au plaisir et à la peine)

4. Comment utiliser ces principes fondamentaux pour modeler votre vie ?

Commencer avec la réincarnation et le karma (le futur)
Tout ce que vous faites a des conséquences pour vous-même et pour le monde. Rien ne reste sans effet !
Par conséquent : « ne sciez pas la branche sur laquelle vous êtes assis. » Dit autrement, tout mode d'égoïsme vous sera renvoyé. Vous subirez tout ce que vous faites à autrui.
Ceci est la fondation de la « règle d'or » dans toutes les religions : « Ne faites pas autrui ce que vous ne voudriez pas que l'on vous fasse. »
Note : Bien que cela ne corresponde pas à une des valeurs les plus élevées, sa mise en application nous ferait vivre dans un paradis, comparé à l'état actuel du monde. Une retombée ultérieure (de cette règle) est l'amour de l'autre pour ce qu'il est.

(Dâna, la clé de la charité et de l'amour immortel)

5. Vivre dans le PRESENT. « Ce qui est fait ne peut être défait » - Shakespeare
Vivre dans le passé est désastreux et illusoire, car cela stimule l'inquiétude, la passivité et l'inertie. Le seul moment qui importe est MAINTENANT. Tout ce qui compte est ce qui nécessite d'être fait, maintenant. Soyez forts et courageux dans toutes les décisions et actions en ce moment même.

(Vîrya, l'énergie déterminée qui creuse son chemin vers la Vérité céleste, loin du mirage des mensonges terrestres).

[Ces cinq premières étapes (ci-dessus) sont les aptitudes de base ; maintenant, nous allons traiter d'aspects plus profonds.]

6. Légitimité des hiérarchies – Vous êtes à la fois le disciple et l'enseignant

Il y a des personnes qui ont une plus profonde compréhension que vous des Lois universelles. Soyez enthousiastes et ouverts aux grandes vérités transmises par ceux qui ont cette vision plus large. (Les Maîtres nous parlent aussi dans les livres, etc.). Ayez un esprit ouvert et soyez assoiffé d'apprendre : appréciez l'émerveillement.
Il y a aussi des gens qui ont moins de connaissances que vous. Parlez-leur de la Loi. Pratiquez en enseignant aux autres.  Enseignez par la pensée, la parole et l'action. Soyez patient, de la même manière que vos enseignants l'ont été avec vous. Il y a d'autres personnes qui sont moins avancées dans leur développement spirituel, et vous pouvez les aider et leur apporter un support. Soyez toujours un exemple pour les autres en pensée, esprit et action.

(Kshanti, la douce patience que rien ne peut troubler)

7. Le respect des points de vue des autres et la tentative de rendre votre propres opinions plus universelles – l'élargissement de votre vue

Tout un chacun, que ce soit les dieux, les humains, les animaux, les plantes, etc. ont été conçus à partir des éternités qui nous précèdent, pour aboutir aux êtres uniques qu'ils sont aujourd'hui. Cela mérite d'être respecté.
Il existe d'infinies possibilités et des pouvoirs latents en nous-mêmes qui se développeront dans le temps.

8. Le développement du sens de la discrimination et de l'imagination

Visualisez-vous comme le plus noble des êtres humains que vous puissiez imaginer. De cette façon, en fait, vous créez un lien, vous entrez en « contact » avec votre Soi Supérieur : Buddhi-Âtman.
Méditez sur cela. Ne le laissez pas se cristalliser en un dogme. Gardez-le toujours présent dans votre conscience et essayer de le suivre ; de cette manière, vous suivez votre Soi.
Cette image est la balise pour toutes vos pensées et actions, et juste avant d'aller se coucher le soir est un excellent instant pour le tester.
Affiner cette image continuellement.

9. La visualisation de l'unicité de la vie

Essayez d'imaginer que tous les gens, les animaux, les plantes, les étoiles, les planètes, etc., sont Un en essence.
Pendant les exercices de méditation, concentrez-vous sur ceci : vous êtes l'ensemble des gens de votre village, ville et pays ; les amis comme les ennemis, vous êtes en liaison avec tout cela, y compris les dieux et les minéraux.
Soyez conscients du fait que la fraternité est un fait dans la nature.

(Prajnâ, la compréhension, la sagesse)

10. La compassion

Quand l'Unicité est établie, il n'y a, dans le Cosmos, rien de plus naturel que la compassion.
La compassion est un état de conscience. Essayez en permanence de réaliser que tous les êtres sont Un et que nous sommes tous des parties de tout un chacun.

Approchez tous les êtres vivants, en pensée et en action, avec cet état de conscience.

(Prajnâ, compréhension, sagesse)

L'éditeur remercie particulièrement Ali Ritsema et Barend Voorham qui tous deux ont beaucoup aidé et ont été une source d'inspiration lors de la conception de cet éditorial.

Link to English version:

http://www.theosophyforward.com/articles/the-society/2020-editorial-how-do-you-do-theosophy

Text Size

Subscribe to our newsletter

Email address
Confirm your email address

Who's Online

We have 361 guests and no members online

TS-Adyar website banner 150

itc-tf-default

TS Point Loma/Blavatsky House

Vidya Magazine

TheosophyWikiLogoRightPixels

Donate

If you enjoy reading Theosophy Forward, you could help the magazine by considering a monetary contribution.